Jean-Luc Goupil : Libre échange


Projet d’artiste Fausse Biennale : 5/8

Jean-Luc Goupil : Libre échange



Le container sera rempli de cartons de grandes marques connues jusqu’en haut, sans possibilité de pouvoir voir derrière.

Dans certains interstices apparaîtront des yeux, visiblement de natures géographiques différentes.

Ces yeux à l’air affolé, regarderont directement le spectateur, afin de le questionner sur sa présence.

Une bande-son venant de l’arrière du container diffusera des sons en plusieurs langues, conjuguant ordre de s’arrêter et demande de papiers ;

Ces images de regards seront imprimés sur plexiglas, de manière très réaliste et éclairés par l’arrière par un système de néons, afin de donner encore plus de réalisme au regard.

Comme vous l’aurez compris, cette installation viendra questionner le spectateur sur le libre échange de marchandise… et du peu de liberté d’échange des hommes entre eux.